clinique kenzi constantine

Se réconcilier avec ses dents et retrouver son sourire :)

  • conseils clinique kenziConseils générals Enfants, Brosse, hygiène, santé...
  • bebe clinique kenziSum dolor sit amet, consec portaes sretn.Tetuer adipiscing elit. Praesent vestib sters.
  • altLorem ipsum dolor sit amet, consec.Tetuer adipiscing elit. Praesent vestibur.
Conseil enfants

enfant  Rapidement l'enfant utilise une brosse à dents, mais est incapable de maîtriser un geste qu'il ne voit pas: il faudra l'aider! Assis sur le bord de la baignoire, l'enfant debout, calé entre les cuisses, la tête contre la poitrine du parent, c'est un moment privilégié, pendant lequel le parent brosse les dents de l'enfant avec ses propres gestes ( dans la même position).

Bonbons et boissons sucrées ne doivent rester que des plaisirs ponctuels; pour garder de bonnes dents(et un plaisir renouvelé!). Il ne faut pas les laisser en permanence à portée des enfants. Leur consommation s'apparente à la consommation d'un apéritif pour un adulte: c'est la fête, puis on va se brosser les dents.

Si malgré toutes ces précautions des caries apparaissent, il ne faut pas laisser l'enfant avoir mal aux dents, faites-le soigner.

Conseils de soins quotidiens

  Vous pouvez éliminer vous-même la plupart des bactéries responsables de la maladie parodontale. En effet, vous pouvez contrôler la plaque dentaire - cause de leur prolifération - grâce à des soins quotidiens.

La brosse

La brosse - La brosse -

Munie de poils souples et d'une petite tête, elle est très efficace sur les surfaces en contact avec la langue, la joue ou les dents de l'autre mâchoire. Il existe de nombreuses techniques, mais il faut surtout retenir de frotter ces trois surfaces au moins deux fois par jour pendant trois minutes avec le dentifrice que vous recommandera votre praticien.
L'alimentation

Evitez le grignotage entre les repas ainsi que l'absorption de boissons sucrées. Réservez ces plaisirs pour les repas et brossez-vous les dents après. En cas d'impossibilité, il existe des brosses à dents adaptées (plus petites, jetables ou à poser au bout du doigt). Le chewing-gum, recommandé contre les caries, ne vous aidera pas à lutter contre la parodontite.

Les brossettes

Les brossettes -

Les espaces inter dentaires sont inaccessibles à la brosse traditionnelle.

C'est pourquoi une brossette adaptée permet d'y déloger la plaque. Un seul aller-retour suffit souvent. Ne soyez pas découragés par les saignements, c'est justement le signe de la présence de plaque qui irrite la gencive, ils disparaîtront après quelques jours.


Le fil

Les brossettes - Les brossettes -

Certains espaces inter dentaires sont si fins que seul le fil peut s'y glisser. Il s'agit d'utiliser la tension du fil entre vos doigts pour "racler" les surfaces inter dentaires afin d'en détacher la plaque. Deux passages sont utiles entre chaque dent : un par côté.


La plaque

C'est une couche invisible et molle, formée de bactéries et d'aliments décomposés, qu'il est facile d'enlever avec un simple brossage. Une fois durcie, cette pellicule se transforme en tartre que seul votre chirurgien-dentiste pourra faire disparaître.

Conseils pour garder de belles dents

Votre chirurgien-dentiste peut vous redonner le sourire en quelques séances, mais c'est â vous qu'il appartient de conserver ces dents sans nouvelles caries ni risques de déchaussement. Quelques minutes par jour suffisent...

Belles dents -

Les soins bucco-dentaires que vous pouvez pratiquer chez vous au quotidien sont indispensables à la prévention des caries et du déchaussement, ainsi qu'au maintien de votre santé buccale à la suite d'un traitement parodontal ou après la réalisation de prothèses.

La brosse à dents

A main ou électrique, elle a pour fonction l'élimination mécanique de la plaque dentaire, une accumulation de bactéries qui devient nocive au bout de 10 à 12 heures, que l'on ait mangé ou non. A pratiquer idéalement après chaque repas, le brossage du soir est le plus important. Favorisez les brosses à dents souples car elles sont tout aussi efficaces et elles ne sont pas agressives pour les gencives. Favorisez un dentifrice fluoré ( ~1450 ppm de fluor pour un adulte) et peu abrasif

Un révélateur de plaque
Révélateur de plaque -

Il peut être utilisé avantageusement pour valider l'efficacité de sa technique de brossage, il permet de mettre en évidence les zones oubliées après le brossage.

 



Le fil inter dentaire
fil dentaire -

Complètement incontournable du brossage, c'est un moyen efficace pour atteindre les espaces inter dentaires, lorsque les dents se touchent. Il ne sert pas seulement à déloger un aliment coincé entre deux dents, mais aussi à nettoyer ces régions où la brosse ne passe pas. Après une courte période d'apprentissage, qui est nécessaire, l'utilisation du fil inter dentaire est aisée et parfaitement indolore pour vos gencives.


Les brossettes
les brossettes -

Elles sont nécessaires lorsque le fil ne suffit plus à nettoyer les faces latérales des dents. C'est le cas lorque celles-ci sont légérement écartées, mais aussi chez la plupart des personnes à partir de la trentaine au niveau des molaires et prémolaires. L'utilisation quotidienne des brossettes inter dentaires en complément du brossage habituel prévient ou traite le saignement des gencives et empêche la formation de caries entre les dents. Ces accessoires doivent être employés systématiquement en cas de déchaussement avéré, et sont fortement conseillés aux porteurs de couronnes ou de bridges. Les brossettes sont plus efficaces que le jet dentaire et doivent être utilisées de préférence avec du dentifrice ou une préparation antiseptique.

Le jet dentaire (hydropulseur)
C'est une aide à l'élimination des débris alimentaires après un repas, mais il ne remplace en aucun cas un véritable brossage.

les chewing-gums (sans sucre)
Ils peuvent aider à éliminer les débris alimentaires après les repas, en stimulant la prodution de salive qui nettoie naturellement les dents et les reminéralise en surface grâce au calcium qu'elle contient. Mais ils ne remplacent en aucun cas un bon brossage.

Les batonnets de bois
Ils sont peu employés car assez agressifs pour vos gencives. Evitez également les cure-dents après les repas, ils vous soulagent dans l'instant mais abîment vos gencives.

Les bains de bouche
bains de bouche -

Produits de confort ou véritables médicaments, ils donnent à la bouche une agréable sensation de fraîcheur. On les utilise presque toujours en complément, et non en remplacement du brossage. Les plus efficaces sont délivrés sur ordonnance.


L'alimentation
Cela consiste à limiter les apports sucrés, pour ne pas favoriser le développement des bactéries. Pour cela, il convient d'éviter les sucreries et le grignotage entre les brossages. Favorisez les aliments riches en fluor (sel de table fluoré) et en calcium (laitages).

Votre gencive ne doit présenter aucun saignement au brossage, une gencive qui saigne est une gencive malade.

Femme enceinte: Aucune perte de calcium dentaire

 - Une rumeur consiste à penser que le foetus utilise le calcium des dents pour construire les os de son squelette. c'est faux bien sûr !

Les sels minéraux dont le calcium sont apportés à l'enfant en gestation par l'alimentation et ensuite par l’intermédiaire du sang. Les caries ne sont pas d’origine interne, mais se forment à partir de la surface externe des dents (qui n’est pas vascularisée).

Les caries sont dues aux sucres consommés et débris alimentaires restant sur les dents.

Douleurs dentaires

 -

Les douleurs dentaires sont le signe d’une maladie. En dentaire il n’y a pas de maladie qui guérisse spontanément.

Toute disparition des symptômes, de la douleur, des gonflements ou des saignements, n’est que le prélude à une complication, à une extraction en moins de six mois. N’attendez pas, prenez rendez-vous chez votre chirurgien dentiste.

Visite de contrôle

 - Le choix de protéger, d’entretenir et de soigner ses dents appartient à chacun. Plus les consultations sont fréquentes, plus le coût des soins baisse.

Pour garder vos dents toute la vie, effectuer une visite de contrôle au moins une fois par an.

Les dents de sagesse

 - Les dents de sagesses sont les troisièmes molaires définitives qui font leur apparition environ vers dix-huit ans, mais parfois bien plus tardivement.

L'évolution de l'Homme moderne crée une diminution du volume de la partie inférieure du visage et une réduction de l'os de la mandibule, ces dents se retrouvent de plus en plus souvent dans des situations anormales, entrainant des pathologies qui nécessitent leurs extractions. Mais le plus souvent les patients n'ont pas conscience de l'éruption de leurs dents de sagesse et du bon placement sur les arcades dentaires, tout s'est donc bien passé, silencieusement.

Ces dents ont pour particularité pendant l'éruption de traverser la gencive lentement. Un abcès a le temps de se former entre la dent et la gencive qui la recouvre encore pendant leur éruption.

Au premier signe de gonflement et aux premières douleurs, un massage doux avec la brosse à dents et du dentifrice améliore souvent la situation, mais invite à la consultation de votre praticien. Il y a souvent une symétrie droite-gauche mais décalée dans le temps, qui ce contribue à la mauvaise réputation prédictrice des ennuis qui viendront certainement de l'autre côté.

Au maxillaire supérieur, la fréquente malposition peut créer une morsure de la joue ou empêcher des mouvements de la mâchoire inférieure avec une difficulté d'ouvrir la bouche.

Au maxillaire inférieur, la dent est souvent couchée à l'horizontale et vient buter contre la seconde molaire. Cette position bouscule toutes les dents inférieures et peut créer une zone profonde impossible a nettoyer derrière la seconde molaire, et ainsi permettre le développement d' une carie de la racine de la dent adjacente, entrainant la nécessité de l'extraction des deux dents.

Deux situations :

  • Les extractions préventives, en fin de traitement d'orthodontie , pour préserver les résultats fonctionnels et esthétiques.
  • Les extractions liées à une période inflammatoire "la chique", cet inconvénient se reproduira certainement du côté opposé.

Bien souvent l'extraction des quatre dents est indiquée. Si le premier épisode inflammatoire et douloureux arrive par surprise, les extractions peuvent être programmées, pour éviter que les inconforts qui peuvent suivre l'intervention. Il est possible de choisir une période de congés pour pratiquer l'intervention.

Les extractions peuvent être pratiquées en une fois ou en plusieurs séances, chez votre praticien, qui vous adressera peut-être à un de ses confrères ou en clinique. L'anesthésie générale ne se pratique qu'en milieu hospitalier.

Les dents de sagesse ont mauvaise réputation car il faut souvent les extraire. Le chirurgien-dentiste soulage le patient des problèmes occasionnés par ces dents même avec des difficultés d'ouvrir d'ouvrir la bouche.

Les extractions dentaires

La conservation des dents et leur remplacement sont l'essentiel de la préoccupation des chirurgiens-dentistes. Néanmoins, dans certains cas, il faut enlever la dent.

L'extraction est nécessaire :

  • - si son support gingival et osseux est trop abîmé, à cause de la maladie parodontale,
  • - si elle est trop abîmée pour être conservée, à cause de la carie
  • - si elle a subi un choc, un traumatisme, une fracture non réparable
  • - selon l'état général du patient (risques infectieux à distance)
  • - pour des raisons stratégiques lors d’un traitement d’orthodontie ou de prothèse

Une extraction ou avulsion est une véritable intervention chirurgicale.

Les extractions simples

 - La dent étant maintenue dans l'os par un ligament, l'extraction peut être considérée comme une désinsertion et une désarticulation de la dent de son alvéole.

 

 

 

Une extraction se pratique par :

  • - un examen de la zone concernée et de l'étude de la radiographie de la dent,
  • - une anesthésie locale ou loco-régionale
  • - la désinsertion de la gencive et de la partie haute du ligament (syndesmotomie),
  • - l'avulsion de la dent à l'aide d'un davier
  • - la vérification de la dent extraite, extraction des fragments osseux, curetage des tissus infectés,
  • - le tamponnement à l'aide compresse pour assurer la formation du caillot.

Conseils :

Pour préserver le caillot en formation, il ne faut pas boire du coté de la zone extraite ou cracher pendant une dizaine d'heures. La perte du caillot risque d'entrainer une infection osseuse douloureuse appelée alvéolite.

Les extractions complexes

La plus simple des extractions peut présenter des difficultés inattendues et nécessiter la mise en œuvre de techniques plus complexes.

Alvéolectomie

Cette intervention consiste à effectuer un dégagement osseux pour permettre l'extraction de la dent.

Dents retenues

Certaines dents n'arrivent pas à faire leur éruption sur l'arcade correctement. Elles restent incluses dans l'os en partie ou totalement, selon le niveau d'évolution on parle de dent en rétention, enclavée ou incluse. L'extraction est souvent nécessaire car le risque inflammatoire des tissus adjacents à la dent est important.

Les extractions orthodontiques

Extractions pilotées

Ce sont des extractions simples pratiquées à un moment précis pour faciliter l'évolution des autres dents. Souvent en cas de manque de place important, les prémolaires sont extraites pour permettre une mise en place du bloc incisivo-canin.

Extractions de dents surnuméraires ou incluses

Germectomie

Cette intervention consiste à extraire un dent non mature au cours de son évolution afin d'éviter son éruption sur l'arcade.

Se réconcilier avec ses dents et retrouver son sourire :)

  • conseils clinique kenziConseils générals Enfants, Brosse, hygiène, santé...
  • bebe clinique kenziSum dolor sit amet, consec portaes sretn.Tetuer adipiscing elit. Praesent vestib sters.
  • altLorem ipsum dolor sit amet, consec.Tetuer adipiscing elit. Praesent vestibur.